Blog

by admin
Formation Action à la politique de la ville d’Annonay

Le 2 décembre 2014, L’Habitat dans tous ses États a réalisé une formation Action à la nouvelle politique de la ville, pour l’ensemble des partenaires de la Ville d’Annonay (associations, partenaires sociaux/éducatifs et sportifs, gendarmerie, élus et quelques habitants).

Puis le 9 décembre 2014, a eu lieu la co-construction du contrat de ville d’Annonay sous forme d’un forum ouvert grâce à des ateliers menés en intelligence collective favorisant la créativité et l’émergence d’idées.

Environ 80 participants par journée.

0 comment
0 FacebookTwitterGoogle +Pinterest
LA PART DU COLIBRI …

LA PART DU COLIBRI …

by admin

Un immense incendie ravage la jungle… Affolés, les animaux fuient en tous sens.

Seul un colibri, sans relâche, fait l’aller-retour de la rivière au brasier,

une minuscule goutte d’eau dans son bec, pour l’y déposer sur le feu.

Un toucan à l’énorme bec l’interpelle :

« Tu es fou, colibri, tu vois bien que cela ne sert à rien ».                                                                          

« Oui, je sais » réponds le colibri,  

« mais je fais ma part »..

.la part du Colibri

0 comment
0 FacebookTwitterGoogle +Pinterest

Place du Pont production Des chansons du Maghreb à Lyon                5 avril – 26 juillet 2014                                                                                                       Place du pont production

Depuis les années 50, les cafés de la «Place du Pont», dans le quartier de la Guillotière à Lyon, ont contribué à l’émergence d’une musique de l’exil. Ces lieux ordinaires, espaces de solidarité, de détente et d’expression, ont permis de panser la douloureuse expérience de la séparation et produit des métissages musicaux inédits. A l’instar de Paris et Marseille, villes phares de la concentration d’exilés du Maghreb, Lyon fut une plateforme pour de nombreux chanteurs, musiciens, éditeurs et producteurs.

L’exposition « Place du Pont production », dans un univers de café musical, invite à la découverte de cette production musicale maghrébine lyonnaise, multiforme et fraternelle, directement en prise avec la réalité quotidienne, et tout ce qu’elle charrie de revendications et de fascinations !

Une exposition en partenariat avec le Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes
0 comment
0 FacebookTwitterGoogle +Pinterest

15 avril – 20 décembre 2014 – Exposition proposée par Jean-Luc de Ochandiano, historien, auteur du livre « Lyon à l’italienne » : 

Deux siècles d’immigration italienne dans la région lyonnaise

Lyon l'italienne 

 La « période italienne » que Lyon a connu à la Renaissance a longtemps occulté une histoire commune plus proche, d’une nature différente mais tout aussi intense avec l’arrivée de très nombreux immigrants venus d’outremonts à partir du début du 19e siècle.

A cette époque, Lyon entame une mutation qui l’a transformée en deux siècles en une agglomération repoussant ses limites loin de son centre originel. L’histoire des immigrants italiens est intimement liée au développement de cette capitale régionale qui demande une main d’œuvre toujours plus importante dont une partie, croissante au fil des décennies, est recrutée hors des frontières et particulièrement en Italie.

Migrants saisonniers ou paysans fuyant la misère, réfugiés des révolutions du 19e siècle ou antifascistes de l’entre-deux-guerres, artisans ou saltimbanques, ouvriers du bâtiment ou ouvrières du textile, originaires du sud ou du nord de l’Italie, chacun est arrivé avec son histoire et ses motivations propres.

Venus travailler comme plâtriers, mosaïstes, ferblantiers, verriers, musiciens et le plus souvent comme simples ouvriers ou ouvrières d’usine, les Italiens ont marqué de nombreux quartiers de leur présence. Des entreprises et des commerces italiens se sont peu à peu développés, des associations ont vu le jour qui ont permis à ces déracinés de préserver en partie les relations sociales de leur pays d’origine.

Qui étaient ces Italiens et quelle a été leur vie ? Depuis leur départ du pays natal, comment ont-ils peu à peu trouvé une place dans la cité? Quelle mémoire de cette immigration aujourd’hui ?

Tous ces parcours individuels d’hommes et de femmes forment une histoire collective qui se fond dans celle de l’agglomération lyonnaise, composante de la diversité culturelle et sociale de ce territoire.

0 comment
0 FacebookTwitterGoogle +Pinterest