Atelier d’écriture, Littérature jeunesse, Biographie.

by admin
Atelier d’écriture, Littérature jeunesse, Biographie.

INTENTION :

« Écrire chaque jour, génie ou non » Stendhal

 

Voyager en écriture, rêver d’aventure, faire sa petite valise. Hésiter sur son contenu : un carnet, mon plus beau stylo, un clavier ? Et puis, partir… cheminer, raturer, avancer, souffler, sécher, respirer, continuer, s’emballer, voler, tout oublier…

Se poser, contempler les mots, les rencontres…

Retrouver l’enfant que j’étais, ses rêves, ses personnages préférés. Inventer des mondes imaginaires pour d’autres bambins, libérer la créativité et puis transmettre.

Prendre les autres par la main et les emmener sur le chemin de la créativité. Créer un atelier pour l’Artiste que vous êtes : verrière, lumière, chevalet, parfum de térébenthine… peignez la toile aux couleurs de votre cœur, écrivez un livre de 4 lignes ou de 1000 vies.

RÉFÉRENCES :

BIOGRAPHIE DE JEAN JACQUES RENAUD – 2015 – 10 journées d’entretiens en marchant pour connaître Jean Jacques Renaud, président et co-fondateur de la Fondation Renaud – rédaction d’une biographie synthétique, illustrée de photos.

MUTJABA et les habitants du square Laurent Bonnevay 2018/2019 – conte musical – Mutjaba, le pigeon musicien, voyage à travers le monde pour partager ses chansons. Un jour, il se pose sur une grande barre d’immeuble : l’UC1. Il part à la rencontre des habitants et découvre leur vie, entre épreuves du quotidien, rires et solidarité. Mais la petite communauté apprend la démolition prochaine du site. Faudra-t-il repartir ? Une nouvelle fois s’adapter, se réintégrer ?

Une histoire où se mêlent souvenirs, parfums, couleurs et sons, un hymne au vivre ensemble et à la convivialité.

Un texte écrit à partir d’histoires vraies dans le cadre du projet Mémoire de l’UC1 de Bron Parilly pour LMH, aux Éditions Amaterra 

BIOGRAPHIE D’UN TIRAILLEUR SÉNÉGALAIS – 2018 – Récit de vie d’un tirailleur Sénégalais, (soldat en Indochine de 1952 à 1954) et de son retour au village, sur les rives du fleuves Sénégal à la frontière Mauritanienne, malade et âgé, en mal de reconnaissance. Pour une réhabilitation de tous ceux qui comme lui ont été des soldats « français » pour quelques années, mais bien étrangers jusqu’à leur dernier souffle.